Species At Risk

La cicindèle verte des pinèdes

(Cicindela patruela)

Espèce en voie de disparition

La cicindèle verte des pinèdes
Carte de présence pour la cicindèle verte des pinèdes

Description

La cicindèle verte des pinèdes, autrefois appelée Cicindela patruela, est un carabe relativement petit (entre 12 et 14,5 millimètres de long). À l’instar de toutes les cicindèles, elle a des gros yeux proéminents, de grandes mandibules en forme de faucille et de longues pattes. Elle est de couleur verte avec des reflets métalliques et porte un marquage distinctif de couleur ivoire sur sa couverture ailaire verte. La cicindèle verte des pinèdes a un cycle de vie de deux ans. En Ontario, les adultes sortent de leur lieu d’hibernation souterrain fin mai, s’accouplent et pondent leurs œufs en juin, puis meurent aux alentours de début juillet ou de la mi-juillet. Les œufs éclosent à la mi-juillet et les larves demeurent dans des terriers pendant un an avant de se métamorphoser en nymphes et ensuite, à l’automne, d’’émerger sous la forme d’adultes nouvellement métamorphosés. La larve de cicindèle ressemble à un asticot rouge avec une capsule céphalique brune et de grandes mandibules. Elle est très carnassière, piégeant les petits invertébrés qui s’aventurent trop près de l’entrée de son terrier.

Aire de répartition

La cicindèle verte des pinèdes est une espèce limitée et rare dans le monde, que l’on trouve seulement dans 30 endroits dans son aire de répartition dans le nord, le centre et l’est de l’Amérique du Nord, et elle s’étend vers le nord jusqu’au Sud de l’Ontario. Bien que cette cicindèle ait été autrefois observée à trois endroits au Canada (deux en Ontario et un au Québec), elle semble pour le moment être seulement présente dans un seul endroit situé le long de la rive du sud-est du lac Huron.

Habitat

La cicindèle verte des pinèdes se trouve dans des zones dégagées naturelles ou d’autres zones dégagées dans des régions sableuses et boisées de chênes et de pins et dans la savane. Elle préfère les endroits où les plantes de sous-bois sont rares sur des dépôts de sable grossier. Elle est, ainsi, tributaire de perturbations périodiques (p. ex., des incendies) pour le maintien de son habitat ouvert. Les populations canadiennes de cicindèles vertes des pinèdes ont été observées dans des dunes de végétation climaciques et le long de sentiers.

Menaces

Le développement, le déboisement, les activités récréatives des humains, et la suppression des incendies se sont produits dans la quasi-majorité de l’aire de répartition de la cicindèle verte des pinèdes. Il semblerait que ces effets humains soient le principal facteur à l’origine du déclin des cicindèles.

Protection

La cicindèle verte des pinèdes et son habitat sont protégés vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition de l’Ontario.

Pour obtenir plus de renseignements sur les mesures législatives qui permettent de protéger les espèces en péril de l’Ontario, consultez le site ontario.ca/especesenperil.

Que pouvez-vous faire pour venir en aide à la cicindèle verte des pinèdes

  • Le ministère des Richesses naturelles effectue le suivi des espèces à risque comme la cicindèle verte des pinèdes. Vous pouvez utiliser un formulaire en ligne pratique pour signaler vos observations au Centre d'information sur le patrimoine naturel. Les photographies accompagnées d'information sur les endroits précis où elles ont été prises ou de coordonnées cartographiques sont toujours utiles. nhic.mnr.gov.on.ca/nhic_f.html(en anglais seulement).
  • Signalez toute activité illégale se rapportant aux plantes et à la faune en composant le 1 877 TIPS-MNR (847-7667).
  • Les propriétaires de terrains privés jouent un rôle important dans le rétablissement des espèces en péril. Vous pourriez être admissible à des programmes d’intendance qui contribuent à la protection et au rétablissement des espèces en péril et de leurs habitats. Pour obtenir de plus amples informations, visitez ontario.ca/especesenperil.
  • Faites du bénévolat auprès de votre club de nature local ou du parc provincial en participant à des tâches d'enquête ou d'intendance axées sur les espèces en péril.
  • Ne dérangez pas la faune. Respectez-la en gardant un bonne distance.
  • Comme de nombreux autres végétaux et animaux rares, la cicindèle verte des pinèdes est en danger à cause de la perte de son propre habitat dans les régions sableuses et boisées de chênes et de pins et dans la savane. Vous pouvez faire votre part en protégeant la végétation naturelle poussant sur votre propriété.
  • Lorsque vous visitez des zones protégées, assurez-vous de respecter les règlements et de ne pas sortir des sentiers désignés.

Le saviez-vous?

La cicindèle verte des pinèdes est un prédateur piégeur. Elle se nourrit essentiellement de fourmis, mais aussi de divers petits insectes.

Le saviez-vous?

Le bombylidé (Anthrax georgicus) est un parasite des cicindèles qui a contribué au déclin de certaines populations de cicindèles vertes des pinèdes.

Le saviez-vous?

Les femelles pondent environ 50 œufs au début de l’été. Chaque œuf est déposé dans un trou individuel creusé dans le sol à une profondeur allant de 3 à 5 millimètres.

Le saviez-vous?

La cicindèle verte des pinèdes contrôle la température de son corps grâce à son comportement (p. ex., en se prélassant au soleil ou en se mettant à l’ombre). C’est pendant les jours d’été par temps clair qu’elle est la plus active quand sa température interne atteint 34° C.